• Où est-ce que tu crèches?

    Quelques œuvres représentant des crèches.

    Où est-ce que tu crèches?

    Comme c'est long, je vous propose trois niveaux de lecture.

    Version longue que je me suis imposée puisque je faisais le billet :-))

    Je vous propose une version plus courte, juste avec les caractères en gras, pour apprendre un petit quelque chose ...

    Et même sans lire, juste avec votre sens de l'observation, vous arriverez à faire votre propre commentaire.

    1

    Ce panneau de bois peint du 12ème siècle, d’un auteur inconnu, se trouve au musée diocésain de Solsona (Espagne).Les deux lits sont comme superposés, en raison de l’absence de perspective : celui du bas ressemble à un trône, celui du haut semble flotter. On distingue deux trilogies de personnages : au premier plan, Marie couchée, comme une femme qui vient d’accoucher et comme il est de coutume de représenter la scène dans la tradtion byzantine. Joseph est pensif, dépassé; l’ange témoigne du mystère de l’incarnation. Au second plan, Jésus (visage d’adulte avant l’heure) est veillé par le boeuf et l’âne. Le boeuf est souvent plus près de Jésus que l’âne; pour les Pères de l’Eglise, le boeuf représente les juifs, il peut être offert en sacrifice, l’âne représente les paens (plus tard, cette interprétaion symbolique s’inversera).Nous pouvons admirer la dominante de couleurs chaudes, la puissance du trait de cette composition élaborée

    2

    L’oeuvre du jour se trouve à Washington, à la National Gallery of Art, elle est toute petite (entaille !) : 43,5 X 44,5cm, mais cette fois, on en connaît la date d’exécution : entre 1308 et 1311 et surtout le peintre qui l’a exécutée : Duccio di Buoninsegna, illustre peintre siennois. Ce qui vous a certainement frappé, c’est la profusion de personnages : Marie occupant tout le centre du tableau, toujours semi-allongée à la manière byzantine, drapée dans un ample manteau bleu; Jésus a cette fois la taille d’un nourrisson; Joseph reste en retrait; s’ajoutent à la scène le boeuf et l’âne, mais aussi des anges, des bergers (et des moutons, un chien aussi) et au premier plan, une scène annexe : deux femmes baignant un enfant ; ce sont les sage-femmes décrites dans un texte apocryphe (non reconnu par l’Eglise) et l’Enfant, c’est bien Jésus, présent deux fois dans le tableau et identifiable à son auréole, comme les autres saints personnages. Le ciel est encore doré, mais un décor se met en place : une montagne, des rochers et un abri surmonté d’une toute petite étoile...

    3

    Avec cette fresque de Giotto datant de 1303-1306, nous quittons le monde byzantin : plus de fond or, mais un ciel nocturne, un décor de rochers, un petit abri. Il s’agit en fait d’une Nativité doublée de l’Annonce aux bergers : Les anges annoncent la bonne nouvelle aux bergers à droite, accompagnés de leur troupeau. Marie allongée se tourne vers l’Enfant, le regarde, s’apprête à le prendre dans ses bras. Joseph pense ou dort. Le boeuf et l’âne sont près de Jésus à côté de la crèche-mangoire où est couché le nouveau-né. Remarquez que l’âne, ici, se détourne de l’Enfant, annonçant le rejet du Messie par son peuple. Cette fresque fait partie du cycle de peintures de la chapelle des Scrovegni à Padoue.

     

    4

    Ce détail d’un petit panneau de 33 X 24 cm, daté des années 1340-1350, se trouve à la Gemäldegalerie de Berlin. Son auteur est connu sous le nom de Maître de la Nativité de Berlin, autant dire qu’on ne sait pas grand chose de lui ! L’anatomie, les proportions ne sont pas respectés, mais le peintre a su parfaitement rendre la sérénité et la tendresse de la scène. Marie cette fois ne se contente plus de regarder son nouveau-né ou de tendre les bras vers lui; elle le serre dans ses bras. Joseph est toujours pensif, mais il n’est plus extérieur à la scène. La scène s’humanise..

    5

    Cette scène, pleine de tendresse fait partie d’un immense et magnifique retable de 1350 environ qui se trouve aujourd’hui dans la cathédrale de Köln. Quel chemin parcouru depuis les représentations hiératiques du 12ème :Le boeuf et l’âne sont sagement à l’arrière plan, Marie et Joseph sont ensemble, en prière, en adoration devant leur fils. Ce qui fait tout le charme et la profonde humanité de la scène est le geste de Jésus se penchant hors de sa crèche pour venir déposer un baiser sur la joue de Marie. Parmi les douze panneaux relatant l’enfance du Christ figure d’ailleurs aussi une scène où Joseph donne le bain à l’Enfant...L’article de Wikipedia «Retable des Clarisses» est très bien documenté si vous voulez en savoir davantage.

     6

    Conrad von Soest a peint en 1404 une scène très familiale aux multiples détails pour le retable de l’église de Bad Wildungen près de Kassel. En arrière plan, un berger est prévenu par des anges, le boeuf et l’âne veillent, l’abri est plus sophistiqué. On assiste à un geste de tendresse réciproque entre Marie et Jésus, tous deux nimbés d’or. Pour la première fois, c’est Joseph qui est en avant plan : en père soucieux et aimant, il est en train de raviver le feu sur lequel il prépare une bouillie....

    7

    Encore une Nativité très domestique ; on l’attribue au Maître de Salzbourg (1400) ; elle est conservée au Musée de l'art médiéval autrichien à Vienne . Marie tend son fils aux deux sages-femmes pour le bain. Cette scène est très fréquente à l’époque byzantine et au Moyen Age et disparaîtra quand la Contre-Réforme catholique au 16ème siècle censurera les scènes tirées des textes apocryphes. Tout est fait pour le confort de Marie et Jésus. Amusez- vous à relever tous les détails 

    8

    Oeuvre complexe (1420) de Robert Campin, peintre flamand, exposée au Musée desBeaux-Arts de Dijon avec une multitude de détails, de contrastes, de symboles. Nativité et Adoration des bergers à la fois, la scène se déroule de jour et pourtant Joseph tient une bougie, dont il protège la flamme ( La naissance de Jésus est la lumière qui efface les ténèbres) ; l’enfant n’est plus emmailloté dans une mangeoire, mais nu, par terre, même pas sur le manteau blanc virginal mais bordé d’or de Marie comme on le voit souvent, (allusion aux visions mystiques de Ste Brigitte de Suède : «Marie enleva son grand manteau blanc, retira son voile et dénoua ses cheveux blonds. Elle prépara des langes près d'elle puis se mit à genoux. Pendant qu'elle priait, mains levées, l'Enfant naquit soudain, sans aucune aide, environné d'une vive lumière. Il était nu sur le sol.») Le corps malingre de l’enfant souligne la décision de s'incarner dans un enfant fragile. Par ailleurs, le boeuf se détourne, l’étable est en ruine, alors que les personnages portent des costumes somptueux. Il faut admirer aussi le paysage minutieux, un tableau à lui tout seul, la vivacité des couleurs, les drapés des costumes. La grande rigueur, la minutie et l'attention portée aux détails dans la reproduction des objets et des paysages sont typiquement flamands

     

    9

    Ce tableau est la partie centrale d’un retable de Rogier Van der Weyden, immense peintre flamand. On peut l’admirer à la Gemäldegalerie de Berlin. Il a été peint entre 1445 et 1450. Voir un nourrisson nu posé à même le sol nous choque aujourd’hui, mais il s’agit de signifier que Jésus assume dès sa naissance la condition humaine fragile et mortelle. Joseph tient à nouveau une petite bougie allumée. Marie au centre du tableau illumine la scène avec sa robe blanche. Un personnage de plus : le donateur de l’oeuvre, le chevalier Bladelin, en vêtements noirs. Les trois personnages agenouillés ont le regard baissé vers l‘Enfant. L’émotion est palpable. Remarquons l’abri où se déroule la scène : une étable / chapelle en pierre soutenue par des murs aux fenêtres romanes d’un côté, par une colonne de l’autre côté. La scène se déroule non loin d’une ville, Middelbourg, fondée par Pierre Bladelin; on aperçoit en haut à droite la rue principale. A gauche du tableau, le décor est champêtre : une prairie, des bois, des moutons, des berger

    10

    Cette Nativité, réalisée vers 1470, est l'œuvre du maître du Quattrocento italien Piero della Francesca, auteur d'importants traités sur la perspective. Elle se trouve aujourd’hui à la National Gallery de Londres. C’est une de ses dernières oeuvres, qui semble d’ailleurs inachevée. Jésus est couché sur le manteau de Marie, au sol, les bras tendus vers sa mère, presque au centre de la composition. Marie est agenouillée, les mains jointes, vêtue de bleu (signe de la royauté céleste), blanc (virginité) et rouge (allusion à la future mort du Christ).Un groupe de cinq anges chantant et jouant du luth et de la viole constitue l'arrière-plan immédiat de Jésus. Joseph, à droite, assis sur un bât, semble se désintéresser de la scène. Derrière lui se trouvent les bergers, dont l’un, bras levé, désigne sans doute l’étoile. L’étable rustique est en ruine, symbolisant l'Église que le Christ vient reconstruire. Une pie (symbole de joie) est perchée sur le toit. Derrière Marie, le bœuf baisse la tête tandis que l’âne gueule ouverte, naseaux retroussés, ajoute son braiment au concert des anges. Des éléments de paysage et de cité sont visibles au fond du tableau. Ce qui frappe est la dominante bleue, froide. D’ailleurs les treize acteurs se répartissent dans l’espace du tableau, mais ils ne se regardent pas, ne se parlent pas. Oeuvre énigmatique et fascinante comme toutes celles de Piero della Francesca ....

     

    11

    Fra Diamante est un peintre italien du XVème siècle, un frère carme de Florence, ami et assistant de Fra Filippo Lippi. La scène d’adoration devant une maison-étable en ruine est relativement classique de même que le paysage au fond avec le berger et son troupeau. Les deux anges encadrent littéralement la scène. Le nourrisson est un beau bébé joufflu qui suce son pouce, bien éveillé, un bébé comme on les aime. On peut aussi remarquer les auréoles diaphanes de Marie, Joseph et Jésus. Portons l’attention sur trois animaux inhabituels : la colombe en haut au centre , c’est bien sûr l’Esprit saint. Elle figure souvent dans les nativités de Lippi. Un lézard grimpe le long du mur : son immobilité au soleil en fait un symbole de contemplation de la lumière divine et  le chardonneret Où est-ce que tu crèches? sous l’ange de droite ?  il peut être symbole de l’âme et de la résurrection, mais aussi du sacrifice. Selon la légende, le front rouge du chardonneret symbolise les taches de sang du Christ dans la Passion, Il aurait aussi tenté de retirer les épines de la couronne du Christ... A l’avant plan, le bâton de voyage de Joseph et sa gourde, comme quoi symbolique et détails prosaïques peuvent parfaitement se côtoyer... L’oeuvre date de 1465 et est exposée au Louvre.

    Où est-ce que tu crèches?

    12

    L’oeuvre se trouve à la Gemäldegalerie de Berlin (1480), mais son auteur a oeuvré en Alsace, il est même né à Colmar. Si je vous dis « Vierge au buisson de roses », vous me répondrez Martin Schöngauer et vous aurez raison. Marie, Joseph, les trois bergers, l’âne, le boeuf, tous ont le regard baissé, tourné vers l’Enfant. Adoration, atmosphère de paix, de sérénité ... Ceci n’empêche pas les détails plus prosaïques : au premier plan, le bâton et le baluchon de Joseph, rappel de la route vers Bethléem. Quand les musées rouvriront, pourquoi ne pas aller au musée Unterlinden admirer les gravures et le très beau retable des Dominicains de celui qui fut surnommé le « beau Martin » en raison de la grâce et du fini de son travail, ou plus probablement en raison du raccourcissement de son patronyme en Martin Schön (schön = beau).

     

    13

    La Nativité avec le portrait du cardinal Jean Rolin est attribuée au dit Maître de Moulins datant de 1480 et conservée au musée Rolin de la ville d'Autun. Le style est celui des primitifs flamands : les collines bleutées du paysage du fond, les bergers en conversation, taille des personnages encore en perspective signifiante (Marie est manifestement plus grande, les anges penchés sur le berceau en attestent). On retrouve les éléments symboliques classiques de l'iconographie chrétienne : •le bleu marial (vêtement de Marie), •le rouge de la Passion du Christ (robe du cardinal), •le blanc de la Pureté (visage et coiffe de Marie, l'hermine de la cape du cardinal, le pelage de son chien), •la fidélité incarnée par le chien. La carnation de Marie (mains et visage) est particulièrement blanche (la marque de son origine noble), les autres protagonistes ont une carnation plus sombre, liée à leur origine plus terrienne ou populaire. Remarquons aussi qu’un linge a été placé sous l’Enfant pour le protéger du foin de la mangeoire. Le musée d’Autun a mis en ligne une petite vidéo commentant cette oeuvre.

    Voici le lien :https://youtu.be/p4_RBSZDtOk 

    14

    Nous sommes à la toute fin du 15ème siècle, entre 1482 et 1485. Domenico Ghirlandaio a peint cette Nativité pour l’église de la Ste Trinité à Florence. Nativité ? oui, mais aussi Adoration des bergers et ... regardez à gauche : un cortège royal à cheval descend le long du chemin, les Rois mages, mais oui, arrivent aussi. Ghirlandaio a uni dans cette oeuvre les textes de deux évangiles : l’annonce aux bergers figure chez Luc, mais la venue des mages est narrée par Matthieu. Notez que les plus modestes sont arrivés les premiers... Marie, les bergers sont en adoration devant l’Enfant; même le boeuf et l’âne semblent bien attentifs; Joseph se tourne vers le ciel. Jésus repose sur le manteau de Marie au pied d’une mangeoire ressemblant à un sarcophage antique, comme les colonnes soutenant un pauvre toit en ruine. Nous retrouvons tout au bas du tableau 

     un chardonneret, Où est-ce que tu crèches?  peu visible, annonce de la passion. Observez les mains et les regards, ils parlent ...

    Où est-ce que tu crèches?

    15

    Cette peinture (108,5 × 74,9 cm) exécutée, autour de 1500-1501, par Sandro Botticelli, et conservée à la National Gallery de Londres, était sans doute destinée à la dévotion privée d'une noble famille florentine. La grotte de la Nativité est située au centre de la composition. Elle est constituée d'un relief rocheux très stylisé, ouvert vers son fond laissant entrevoir un bois couvrant tout le fond de la composition avant un ciel dégradé de bleu ; une étable en devant est constituée d'une toiture en paille soutenue par deux troncs d'arbres et des étais. La Sainte Famille y est placée : Jésus au centre sur une auge couverte d'un drap blanc tend les bras vers Marie, sa très gracieuse maman, agenouillée, les mains jointes adorant son Fils ; Joseph est assis par terre somnolant. Derrière eux, au-delà de leur mangeoire, se trouvent le bœuf et un âne placé plus en hauteur. Sur la gauche de la crèche, un ange vêtu de rose accompagne trois personnages, portant cape et vêtus d'ocre, de rouge et de vert, couronnés de rameaux d'oliviers. En regard à droite, un autre ange, habillé de blanc montre l'Enfant à deux personnages agenouillés, jambes nues, chaussures percées. Au-dessus de la toiture de la crèche se trouvent trois anges avec des habits blancs, rouges et verts. Ils entonnent un chant en tenant un livre de chant entre les mains.

     *************

    Une église centre Strasbourg.

    L'église catholique Saint Pierre le Jeune.

    Où est-ce que tu crèches?

     

    Et pour finir, ce clin d'œil, il y a longtemps, c'était un défi entre internautes, il fallait faire une crèche avec des objets de tous les jours.

    Sans accessoires spécialement Noël. 

    Le vainqueur ici .... :-))

    Où est-ce que tu crèches? 

    « Il n'y a pas que les vitraux d'église ....Mes 15 ans à la fête foraine .... »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Décembre 2020 à 11:15

    Intéressant j'avoue je n'ai pas tout lu car pris par le temps, j'essaierai d'y revenir chose que je ne peux promettre car je vais surement oublier mais j'en ai lu une bonne partie j'allais faire comme tu le conseillais les caractères gras mais je ne sais pas lire entre les lignes alors j'ai lu mais pas jusqu'au bout je dois partir, mais je vais essayer d'y revenir

    beau tableaux

    bises amicales

    • Voir les réponses
    2
    Samedi 19 Décembre 2020 à 11:32

    Bonjour Yannn, 

    Eh oui , la naissance a préoccupé le monde à chacun la représentation  Car On n'a que des écrits  bibliques et ses représentations qui sont imaginées  

    Aller bon weekend

    @+

    3
    Samedi 19 Décembre 2020 à 11:41

    Grand merci à toi pour cet article fort intéressant. Quelle multitude d'interprétations, je n'en reviens pas.

    ...et bel humour à la fin!

    Bon w-end!

    Bises de Mireille du sablon

    4
    Samedi 19 Décembre 2020 à 12:34

    Un très bel historique avec toutes ces crèches vraiment bien choisies, superbes tableaux. Les explications sont importantes et super intéressantes à lire.
    J'y reviendrai le soir de Noël, j'aurai alors tout mon temps et cela brisera ma solitude. Et surtout la dernière photo me fera une nouvelle fois bien rire. Je ne m'y attendais pas du tout après tous ces tableaux très sérieux, d'un autre temps.
    Merci beaucoup Yann.
    Nous avons notre crèche dans la cathédrale, entre autres Marie et Joseph qui attendent patiemment le 25, il y a tout devant un personnage des plus sympa, tout joyeux ! je t'en fais déjà profiter ... il doit savoir que bientôt le virus aura disparu ... bon, oui, je crois aussi un peu au Père Noël et ses cadeaux. wink2he
    Gros bisous

    5
    Samedi 19 Décembre 2020 à 12:41

    J'imagine tout le travail de recherche et puis d'écriture pour ce très très bel article sur les crèches C'est très intéressant bon j'avoue qu'au début j'ai tout lu puis un peu moins.. mais chaque œuvre serait à bien observer à détailler On voit bien l'évolution à travers les siècles J'ai appris plein de choses je ne savais pas que le bœuf et l'âne représentent quelque chose.. je remarque que Joseph est souvent très pensif .. j'aime bien les sages-femmes  Je me rends compte que je n'avais jamais vu ce genre de tableau et pour moi la crèche est souvent juste Marie Joseph Jésus l'âne et le bœuf les bergers et les rois mages .Tu as fait là un très bel hommage à tous ces artistes à travers le monde merci c'est super!!

    Merci aussi pour le lien sur ce tableau de la bataille de Reischhoffen ( ou Froeschwiller-Woerth) il est saisissant ce tableau!! Moi j’ai pensé à toi en regardant plutôt en écoutant la pièce de théâtre "Le canard à l'orange" diffusé dernièrement à la télé .

    j’ai aussi une photo de Jeanne d'Arc pour toi trouvée à Phalsbourg dimanche dernier

     je te souhaite un très bon weekend bisous bisous

    6
    Samedi 19 Décembre 2020 à 12:54

    Impressionnant travail de recherches , c'est passionnant de te suivre dans tes explications ....

    Merci à toi , je me suis régalée 

    Clin d'oeil trop sympathique vers  la crèche maison ..

    Bonne journée à toi

    7
    Samedi 19 Décembre 2020 à 13:46

    Waouh, quel travail de ta part, que de recherches ! Un immense bravo de nous faire partager toutes tes découvertes, explications et tableaux. Nos crèches sont plus modestes avec les santons, achetés au fur et à mesure des années. Excellent le défi de la dernière crèche, excellent.

    Je te souhaite ainsi qu'à toute ta famille, de belles fêtes de Noël. Profitez au maximum tout en restant bien prudent. Un invité s'impose cette année, mais laissons-le le plus loin possible. Bises Noëllesques

    8
    Samedi 19 Décembre 2020 à 13:49

    Les crèches ont beaucoup inspiré les artistes !!!

    Doux w-e Yann, bizzzzzzzzzz

    9
    Samedi 19 Décembre 2020 à 14:22

    Bonjour Yann

    Ce n'est pas dans mes habitudes mais là je l'avoue je n'ai pas lu, à peine les gros caractères, c'est un sujet que je fuis !

    Je n'aime pas les crèches, je ne m'attarde jamais devant et pour moi ça ne représente rien

    par contre je reconnais ton travail de recherches et excuse moi de ne pas m'y intéresser davantage mad

    La dernière est amusante et jolie !

    Bon week-end, Bises

    10
    Samedi 19 Décembre 2020 à 14:43

    Bonjour,

    Ce serait dommage de ne lire que ce qui est en gras ! On ne s'ennuie pas une seconde !

    J'apprécie d'autant plus ton article que je me suis penchée sur la question pour Le Tableau du Samedi et... plus on cherche , plus on s'intéresse .Du coup j'ai repéré un petit bouquin fait par un religieux de Strasbourg ,Michel Wackenheim , que je vais sans doute me commander car je ne le trouverai pas par ici !!

    Tu vas trouver ça bizarre comme choix , mais parmi tous les chefs d'oeuvre que j'ai regardés , celui que j'avais trouvé le plus touchant c'est celui que tu as aussi retenu en 7.Et celui qui m'a le plus étonnée c'est une  Nativité dans la neige de Brueghel .

    Le sujet est inépuisable , on y apprend beaucoup de choses annexes , et bravo pour ce bel article assorti de photos plus que correctes , ce qui n'est pas du tout évident à trouver !

    Bonne fin de semaine 

    11
    Samedi 19 Décembre 2020 à 15:02
    Floralie

    Bonjour Yann,

    J'ai lu comme tu as dis ce qui était en gras, nous apprenons beaucoup de choses, merci à toi pour ce magnifique article

    Bon samedi, bises amicales !

    12
    Samedi 19 Décembre 2020 à 16:13

    Bonjour Yann,

    J'ai tout lu et maintenant me voilà la plus fortiche "en crèches de Noël" pour combler celle dont nous n'avons pas le droit cette année dans ma

    ville !!!

    Que de recherches Yann, je me suis régalée et la dernière est vraiment imaginative, créative et très personnalisée et qui nous rappelle que 

    nos grands-parents avaient simplement une orange à Noël et ils étaient heureux, nos petits-enfants pourris, gâtés, le sont-ils autant aujourd'hui ?

    bravo à cette œuvre d'art lol lol ?

    Bon samedi très doux, très doux , merci Yann pour toutes tes recherches ...

    Amitiés,

    Christiane

     

    13
    Samedi 19 Décembre 2020 à 16:43
    Ah mon Yann! Attirée ici avec un intérêt mitigé j’y suis restée d’abord avec les grosses lettres, ensuite par les photos, absolument emballée par elles, chacune avec son intérêt particulier, me faisant fondre ou en choc d’admiration pour la composition, bref un travail inouï de ta part!
    Je ne peux pas tout m’imprégner en une seule fois, je reviendrai comme pour une exposition! Je te piquerai pour moi une ou deux photos qui m’ont particulièrement attachée!
    Merci pour ce fabuleux travail! Je n’ai pas d’autres mots
    Je t’embrasse
    Gigi
    14
    Samedi 19 Décembre 2020 à 18:17

    Whaouh , chapeau pour ce superbe article , que de recherches  pour la symbolique des représentations . Je découvre le chardonneret et sa signification dans le tableau . J'aurais plutôt pensé à son chant mélodieux pour célébrer cette naissance . Quelle évolution dans la représentation de la nativité , les artistes ne manquent pas d'interpréter chacun à leur façon les relations entre les différents occupants de cette crèche .

    Merci pour ce magnifique billet Yann je me suis régalée 

    Bon week - end 

    Bises 

     

    15
    Samedi 19 Décembre 2020 à 18:18

    Bravo pour cet article passionnant et instructif. Je ne savais pas que la pie était symbole de joie, étonnant!!

    le chardonneret, merci pour les précisions le concernant. J'apprends toujours plein de choses chez toi. Je connaissais la crèche d'Autun pour y avoir habité pas mal d'années, mais je ne m'en souvenais plus.J'aime moins le tableau où Jésus est nu, chétif sur le sol.

    Les crèches fais main, j'avais une photo d'une crèche envoyée par une amie, faite par des petits de 8-10 &ns avec des cacahouètes.

    Bonne soirée

    16
    Samedi 19 Décembre 2020 à 23:02

    Coucou Yann,

    plein de photos magnifiques

    à voir et revoir ....

    Amical bisou à tous deux avec Mme Yann.

    S et G

    17
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 08:32

    Jolies ces représentations...j'apprends que la pie qui symbolisait la gaité et le chardonneret la passion.. 

    Merci pour ce bel article de circonstance et pour la photo en noir et blanc..

    Bonne fêtes gros bisous, 

    18
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 11:00

    ah moi j'adore ta crèche !  trop top le petit jesus etait mirot !!! hihihi..  je reviendrai lire ton article hyper complet, là pas le temps je venais juste te faire coucou avant de filer chez maman préparer la table.

    je repasse juré craché dans la semaine demain je vais en courses mais dans l'am je pense.. bon diamnche à toi yann et un gros bizou flo

    19
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 12:07

    Et bien mon cher Yann , ya de la lecture chez toi aujourd'hui . Une bel historique des crèches que l'ont trouve  mais un mot sur les crèche vivantes , je suppose que avec la pandémie , c'est interdit dommage . Bon dimanche chez toi et à plus tard . 

    Amicalement .

    20
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 14:52

    A l'heure où les expositions des crèches du monde ont été annulées partout (nous avions bien mal au coeur) , c'est un plaisir de te suivre Yann .. J'ai lu les caractères principaux déjà très enrichissants mais je repasserai en temps plus libre pour  lire  les interprétations des diverses oeuvres. de ces artistes.

    Merci de toutes tes pages très enrichissantes et belle semaine de Noël par chez toi Yann avec mes meilleures pensées ch'tis !

    Nicole

    21
    Lundi 21 Décembre 2020 à 11:14
    Roguidine

    Bonjour Yann ;

    J'essaie d'aller voir les crèches , souvent les églises sont fermées !!
    et ..... dans une église où j'ai visité la crèche  ; il n'y avait ni âne, ni boeuf !!!
    c'est la première fois que je vois ça !!! ils devaient être encore dans le pré !! hi,hi,hi
    Passe une bonne journée, bises

     

     

    22
    Lundi 21 Décembre 2020 à 15:13

    Bonjour Yann

    C'est une très belle série de jolies crèches et que de symboles sur lesquels tu attires notre attention et tu nous fais réfléchir

    Je trouve apaisant de regarder une crèche

    J'ai la même depuis déjà de nombreuses années, je l'avais faite avec ma fille à l'époque

    C'est étonnant en effet de voir toutes ces représentations de la naissance de Jésus, toutes ces différences, ces compléments.

    en principe on imagine comme animaux de la crèche, autour de Marie et de l'enfant, pour les réchauffer, le boeuf, l'âne, les moutons

    J'ai lu dans le journal de ma paroisse un bel article sur les animaux dans la Bible, je cite quelques passages qui m'ont touchée :

    "Comme nous, ils ont faim, soif, ils ont des petits, ils ressentent le froid, la peur... ils sont si proches et si différents des hommes. Ils nous disent la grandeur et la bonté du Créateur, ils nous rappellent aussi notre responsabilité à leur égard."

    "Dieu a créé des millions d'espèces et il vit que cela était bon (livre de la Genèse 1,25) Il aime chacune de ses créatures, Il donne à chacun un rôle rôle essentiel pour notre survie... Dans un élan d'amour, il nous a confié la terre et tous les êtres vivants pour nous émerveiller.

    "L'âne, animal humble, sur lequel Jésus fit son entrée à Jérusalem, acclamé par la foule"

    "L'agneau, Jésus se compare à un bon berger qui aime ses brebis et prend tous les risques pour aller chercher celle qui est perdue (il est vrai que c'est aussi un parabole)"

    "Le chien de Tobie est reconnu pour sa fidélité et le don de soi"

    "La colombe : quand Jean Baptiste baptise Jésus dans le jourdain, le Saint-Esprit descend sur lui sous forme d'une colombe"

    Je vais de nouveau regarder chacune des crèches que tu présentes et réfléchir aux différents symboles

    bisous et merci

    Am

    23
    Mardi 22 Décembre 2020 à 10:47

    je sais pourquoi j'aime les ânes sont païens lol ..

    une tête d'adulte le petit jesus ptdrrr pourtant sur les autres images il est representé bébé, par contre joseph est vieux , un vieillard, 70 /80 ans par là ...

    l'histoire c'etait peut être simplement que joseph ne pouvait plus faire crac crac , que marie a fauté, et a dit que c'etait l'opération du st esprit ! ptdrrrr j'ai toujours eu beaucoup de mal à croire que l'on pouvait procréer sans rapport sexuel ce qui avait le don d'agacer le curé qui nous faisait le catéchisme .

    la peinture à Florence est bien representée je trouve, mon dieu que j'aimerais pas toute cette foule, qui arrive pour voir le divine enfant !!!

    les rois mages, moi j'avais un chameau aussi dans ma crèche,  là on en voit pas ? les rois mages ils ont traversé le desert non ?? arf je ne me souviens plus bref, j'avais un chameau, il se peut aussi que le chameau n'est rien à voir avec la choucroute que mon père l'ai mis dans la crèche pour me faire plaisir, mais je pense aux rois mages qui suivent l'étoile du berger dans le desert je crois, donc j'associe le chameau à ça ..;

    voilà je t'avais promis de revenir, un peu en retard sur le programme mais ce fut chargé ces derniers jours. ouf j'ai pas la bûche pâtissière a faire, maman a sa vesicule qui la chatouille mieux vaut éviter la crème au beurre.. du coup, on  va se rabattre sur une bûche glacée picard, on ira mercredi après le marché.

    te souhaite une bonne semaine yann, bons préparatifs, ça va être sympa noël avec la petite fille je ne sais pas l'âge qu'elle a mais quand il y a des enfants c'est toujours plus agréable, sinon y aura lulu .. lol.. le chat de noël, avec kevin plus grand comme pas d'autres petits enfants, on faisait le sapin de sheila et sheila etait notre petit bébé lol.. elle avait son petit cadeau.. sniff elle me manque ma chichou.. tellement gentille cette chatte.. sniff

    un gros bizou et une bonne journée à toi, bibi flo

    24
    jm:rober
    Mardi 22 Décembre 2020 à 16:06

    Salut Yannn ,

    je viens chercher à comprendre le pourquoi de ce commentaire  sur Guéret dans un billet sur le sapin de noël 

    Car je me fout de savoir que Guéret  ville de Creuse  a un rapport avec le labour...... surtout en période de fétes de fin d'année

    @+

    25
    Mardi 22 Décembre 2020 à 16:26

    Bonjour mon cher Yann. Pas d'excuses à faire mon ami , même si il y  à complexité dans toutes ces jolies crèches , l'article proposé était très beau et complet . Merci de ta gentille visite et bien entendu tu peux disposer du cliché désiré , je t'enverrais même l'original si tu le désire . Bonnes fêtes également avec la prudence de mise . A bientôt mon ami .

    26
    Mardi 22 Décembre 2020 à 16:35

    ptdrrr le petit jesus version cannette ! tu m'as fait bien rire lol.. bibi flo

    27
    Mardi 22 Décembre 2020 à 17:12
    PPRene

    bonjour cher Yann, superbe travail de recherche, bravo pour toutes ces superbes crèches, j'avoue que la toute dernière m'a bien plu !! tu sais que je ne suis pas croyant, mais meme si ces crèches ne representent rien de particulier, pour moi,  a part un travail artistique,  je respecte vos convictions, porte toi bien, ainsi que les tiens, amities et bises 

    28
    Mardi 22 Décembre 2020 à 17:38

    bonsoir Yann

    on voit que tu es un passionné, tu as fait de sacrées recherches pour nous simplifier et résumer cette description de crèche. En Provence il y avait les pastorales, cette année tout est annulé

    bon Noël

    29
    Mardi 22 Décembre 2020 à 18:02

    Bonsoir Yann

    Ça m'a pris du temps mais j'ai tout lu, c'est trop intéressant.

    Un billet qui est magnifiquement illustré et commenté. J'adore l'ensemble de ces peintures. Avec tes textes explicatifs j'ai pu retrouver des détails sur les photos. Tu m'as appris une foule de choses. J'ai vu que par exemple, à cette époque lointaine que la perspective n'existait pas et que le peintre la représentait sur deux niveaux, c'est une idée et je ne me serais pas demandé pourquoi.

    Tu as d'énormes connaissances dans ce domaine je trouve car c'est quand même compliqué de retrouvé les détails et leurs significations symboliques. Merci c'est très intéressant.

    J'ai écouté aussi les deux chants, j'ai bien aimé, le chant de Noël je connaissais déjà.

    Je te souhaite une bonne soirée.

    Passe une très bonne fête de Noël avec ta famille.

    Bien amicalement

    @lain

    30
    Mardi 22 Décembre 2020 à 18:07

    Cher Yann, félicitations pour  ce superbe travail de recherches concernant les crèches, je suis admirative ! Depuis des siècles, les artistes ont interprété la Nativité selon leur sensibilité et cela donne des scènes très diversifiées et imaginatives, puisque bien sûr, nous ignorons dans quel cadre Jésus est venu au monde.... Merci pour ce partage, c'est très beau et bien intéressant. Je te souhaite de belles fêtes de Noël et de fin d'année en compagnie de ceux qui te sont chers. Prenez soin de vous. Toutes mes amitiés, Shuki

    31
    Mardi 22 Décembre 2020 à 20:00

    Bonsoir Yann, ben oui je ne fais plus grand chose sur les blogs actuellement. La fatigue me prends très vite. Mais je me suis dit qu'entre deux infos un peu tristes je pourrais remettre un article "normal". Et les araignées sont ma tasse de thé.

    Je viens avec plaisir sur ton blog où je découvre une bannière originale. Cette image est très esthétique avec le cloché dans le fond. Est-ce une ancienne photo ? je vois des antennes de TV d'un autre âge (nostalgie).

    Ton article est aussi élaboré que tous ces panneaux inestimables en art et en détails. Les artistes sont des personnes heureuses, ils représentent les scènes selon leur intuition. C'est bien la première fois que je vois une image du fait que Jésus va prendre son bain en temps que bébé. Et Joseph à faire du feu.

    Je te souhaite à toi et tous tes proches  de superbes fêtes de fin d'année. Prend bien soin de toi et ta famille, le mal rôde comme jamais. A un de ces jours.

    32
    Mardi 22 Décembre 2020 à 20:53
    Roguidine

    Coucou Yann,

    Merci d'être passé sur mon blog ;

    Je te joins deux photos, peut être que la croix  je te l'ai déjà envoyée  ? ? ?

    Bonne soirée, bises

     

      

    33
    Mercredi 23 Décembre 2020 à 10:32

    quel travail de recherches, même si je n'ai pas tout lu ..

    Et dire que certains voudraient supprimer ces traditions.

    Prenez soin de vous ..Amitiés ...Jacques

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="ffenetremailtobuttonEmail">Copy</button><textarea id="ffenetremailtotextArea"></textarea>

     

    34
    Mercredi 23 Décembre 2020 à 13:55

    coucou Yann

    merci pour ton com

    cela ne m'a pas pris de temps pour faire le montage, j'ai sélectionné les photos et j'ai fait un "montage" avec un logiciel qui s'occupe des photos, pi...ssa,

    et ça se fait vite. je suis une grosse fainéante et je n'aime pas faire d'efforts en fait...

    Pour les animaux, je pense que la dame qui nous faisait le caté était une grande amoureuse des animaux et elle nous a inculqué le respect et l'amour qu'elle leur portait en tant que créatures de notre Créateur pour que nous en prenions soin. Je ne sais pas pourquoi je me souviens d'elle alors que j'ai si peu de souvenirs de mon enfance. Je l'appelais Madame Cerisier... aucune idée de la raison...

    Bisous et encore merci pour toutes ces versions super magnifiques de ces crèches si jolies à regarder

    bisous

    Am

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    35
    Mercredi 23 Décembre 2020 à 22:18

    Coucou Yann,

    j'espère que tu as trouvé mon mail où je te donnais toues les infos pour faire "les lékerlis"

    Car je ne pouvais mettre de fichier attaché ici.

    Merci pour la petite crèche en bouchon de liège, elle est très mignonne.

    Bonne soirée et bisous amicaux à tous deux.

    S et G

    36
    Jeudi 24 Décembre 2020 à 14:10

    joyeux noël yann en famille , que tout se passe bien, la santé surtout , primordiale de l'avoir..

    je te fais un gros bizou, nous c'est demain surtout que l'on va fêter ça !!! un gros bizou flO.

    37
    Vendredi 25 Décembre 2020 à 00:28
    Roguidine

    Joyeux Noël Yann, ainsi qu'à ta famille, passez de bons moments, bises

    38
    Vendredi 25 Décembre 2020 à 11:05

    Bonjour Yann, ça c'est de l'article et tu termines cette année en beauté.

    Belle journée de Noël et bonne fête de fin d'année à toi.

    Amicalement. Jean

    39
    Samedi 26 Décembre 2020 à 21:14

    un bon w.end yann, en espérant que Noël s'est bien passé, ça devait être sympa avec ta petite fille ..

    nous tout a été très bien, la Miss D a du partir dans l'apres midi pour prendre son avion est bien arrivée à Chisinau (capitale Moldave) ses parents habitent la banlieue, sont venus la chercher à l'aéroport , kevin l'a le soir et le matin sur skype, sa maman parle un peu français, nous ont remercié pour les chocolats que maman a donné pour eux et mes petits biscuits de noël que j'ai fait de mes petites mains, nature, et aux épices ont dit qu'ils etaient très bons , sa maman cuisine beaucoup, elle enguirlande Miss D en disant qu'il faut qu'elle cuisine pour kevin ! mdrrr..ils ont l'air charmant.

    allez un très bon w.end à toi mon cher yann et un gros bizou, pas de neige ici, j'espère qu'on en aura pas. je t'embrasse bien fort, bibi flo

    40
    Dimanche 3 Janvier à 18:48
    Bonsoir et bonne annee a toi etaux tiens
    Ton article< >Bonne année Yann et merci pour cet article remarquable
    Je reviendrai plusieurs fois car cela mérite d y revenir
    Pour ne rien te cacher si je m y plonge assidûment je risque de connaître le syndrome Stendhalien,: sans blague ,une semaine à Florence et j ai vu des vierges à l Enfant toutes les nuits! Quand même ces bébés avaient des pères barbus,tous! La mode revient,c est un ETERNEL recommencement
    J aime beaucoup la 1 ,cette naïveté
    Merci
    Amities
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :