•  

    Je vais revenir sur la troisième question entendue et vue sur le billet précédent.

    J'avais dans l'espoir de vous faire trouver une Sainte que je vous montre depuis plusieurs billets.

    Mais là, je ne vous ai pas placé dans les meilleures conditions pour trouver.

    Un peu une question " peau de banane ".

    Pourquoi, peau de banane?

    - Car le débit de parole de l'animateur de QPUC est très rapide.

    - Et Anne Marie n'attend pas la fin de la question pour répondre, la vilaine :-))

    J'aurai du vous proposer la question par écrit comme ici.

    Quelle sainte qui selon la tradition chrétienne aurait essuyé le visage du christ montant au calvaire est la patronne des lingères et des photographes?

    Et là, vous auriez pu plus facilement trouver Sainte Véronique.

    Par contre pour moi, l'indice " patronne des lingères et des photographes " ne me disait absolument rien :-((

    - Pourquoi lingères? Peut être parce qu'elle tient un bout de tissu?

    - Pourquoi photographe? Car sur ce linge se révèle l'impression d'une forme, comme sur un papier photo qu'on a éclairé sous l'agrandisseur et qu'on a ensuite placé dans le révélateur, peut être pour vous des souvenirs des heures passées dans un labo photo, pour moi, c'était le cas.

    **************

    Pour mieux encore se mettre en contact avec Sainte Véronique, je vous propose des photos de Pulsatilla, les bonheurs de Sophie, qu'elle m'a confié pour vous.

    Je vous mets en lien avec un de ses articles de toute beauté. " ici ".

    **********

    Basilique ND d'Orcival ( 63 ).

    L'artiste est Claude Gruer , un sculpteur né à Solesmes , qui s'était lié d'amitié avec quelques moines artistes de l'Abbaye , ce qui l'a peut-être amené à illustrer des thèmes religieux et notamment les Chemins de Croix :il en a réalisé pour plusieurs églises  y compris pour la collégiale d'Ennezat(63)

    Quand les terre-cuites sont peintes , c'est par son épouse qui avait été élève de Maurice Denis.

    Il a illustré une édition du Chemin de Croix de Claudel avec des photos de ses oeuvres .

     

    Ennezat (63) Collégiale St Victor et Ste Couronnet.

     

     

    Pontex ( 63 ) plaques émaillées montées sur altuglass.

    Réponse à la question n°3 .....

     

    Cette œuvre semble rompre avec la numérotation habituelle du chemin de croix.

    En n°6, on essuie le visage du Christ, et là, ça semble être en N°7 ....

     

    Riom-ès-Montagne (15).

    Poterie émaillée.

    Vous êtes encore plusieurs autres à m'avoir confié des N°6 du chemin de croix, article à suivre après que j'ai répondu à chacune, chacun qui est venu sur mon billet du 7 et du 13 janvier .

    Partager via Gmail Pin It

    31 commentaires
  • Vous vous souvenez certainement de certains de vos cadeaux pour Noël ou autre événement? 

    Cadeaux de votre enfance devenus collector dans vos souvenirs.

    Parfois des Noëls d'un seul cadeau, du coup, on s'en souvient , ... , un seul cadeau et déjà c'était très bien.

    Pour moi ...

    Là, sous le sapin, un camion en bois, avec la benne chargée d'oranges, rien que les oranges, ça faisait un Noël autrefois.

    Souvenirs, souvenirs .....

    Et là, je devais être un peu plus grand, un cadeau du parrain, et je commençais à parler, " merci Père Noël qui l'am apporté un beau garache ... ". Ces paroles je ne m'en souviens pas personnellement, mais on me l'a tant raconté ....

    Dans mes souvenirs, il ressemblait vraiment à ça.

    Que de voitures ont monté et descendu ces rampes d'accès.

    Et que de voitures lavées et mises sur le pont pour faire la révision, vidange graissage.

     

    Et là, ma madeleine de Proust.

    Une auto télé guidée de chez Gégé.

    J'attendais la nuit pour y jouer, vous l'avez deviné, elle était éclairée, des feux avant et arrière fonctionnels.

    Avait plusieurs vitesses avant, et même une marche arrière.

    Que de créneaux je faisais entre des piles de cubes, ou autres voitures, le stationnement en épi était rare à l'époque. Déjà là, le père Noël avait inventé le jouet à piles ...... Depuis, il n'y en a presque plus sans piles ou batteries !

     

    Bon, ce camion Berliet peut être pas à Noël, mais il est vraiment ancré dans ma mémoire.

    Que de sable et cailloux j'ai déplacé grâce à lui, et ce sur un mètre seulement.

    Avec une petite pelle d'un seul coup j'aurai déplacé dix fois plus, en une seule manœuvre, mais là, c'était pas du jeu!

     

     

    Pour les sorties dominicales, je prenais la belle américaine, la Saratoga!

    Oui, on m'avait offert le modèle en couleur rose.

    Nos Noëls de dans le temps ...

     

    Un cyclorameur, et on avait un jardin, avec un chemin en pente.

    Que de descentes endiablées. Et ce sans toucher les bras articulés façon rames, dans les descentes , elles bougeaient bien trop vite. Je crois même qu'on pouvait les enlever. Et avec les pieds sur la roue avant, on pouvait guider.

     

     

    Et aussi d'autres souvenirs, mais ça ferait trop à raconter, le but ici, est aussi de partager avec vous.

    Je risque encore un jouet désiré, ce en liaison avec les Vosges proches, où l'on croise ce style de camion. Un grumier. Je crois que j'aurai bien joué avec, à découper de petites branches à transporter, mais maintenant, il est peut être trop tard, je sais regarder, sans vouloir à tout prix acheter.

     

    Souvenirs, souvenirs .....

     

    En partage aussi cette crèche de Noël récemment crée, du même sculpteur que le chemin de croix de l'église de Dietwiller.

    Souvenirs, souvenirs .....

    Il s'agit de Pascal Bosshardt.

    Souvenirs, souvenirs .....

    Souvenirs, souvenirs .....

    Partager via Gmail Pin It

    65 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique