•  Une lecture récente m'a fait découvrir que la problématique rencontrée dans cette BD est toujours atrocement d'actualité au XXI ème siècle.

    Suivez mon regard .... !!

     

     

     

    Parfois l'histoire bégaye ....

    Parfois l'histoire bégaye ....

    Parfois l'histoire bégaye ....

    Partager via Gmail Pin It

    36 commentaires
  • Autant les modèles de la série " bouquets", c'était des photos internet, celles ci, on les a dans notre collection. L'état étant assez collector, on les expose dans une vitrine à tour de rôle, et on n'y mange pas dedans. La série est complète, je crois.  

    Et pour chaque assiette, un slogan différent.

    Ici, en arrière plan, on peut même y voir la cathédrale de Strasbourg.

     

    L'illustrateur est assez connu en Alsace, il s'agit de Jean Jacques Waltz, plus connu sous le nom de ...

    Hansi.

    Assiettes, support de publicités, de chez " Hansi ".  

    On pourrait croire à des assiettes de Sarreguemines, et bien NON ...!!!

    Assiettes, support de publicités, de chez " Hansi ".

    Assiettes, support de publicités, de chez " Hansi ".

    L'oeuvre de Hansi est grande, il est connu aussi pour ses illustrations et ses textes, en particulier

    son livre " mon village " de 1913.

    Ce livre a été souvent découpé, avec mise sous verre des pages illustrées.

    Du coup ça fait une plus-value pour les vendeurs.

    On a ce livre en version récente, fac-similé, à un prix très accessible

    Assiettes, support de publicités, de chez " Hansi ".

    Résultat de recherche d'images pour "hansi potasse"

    On a aussi une version moderne de ces illustrations par Villeroy & Boch, qui écrit sur ses assiettes

    " d'après Hansi "

    Là, sans problème, on peut y manger , modèle très résistant mais pas authentique.

    Ici, la tarte aux quetsches.

    Assiettes, support de publicités, de chez " Hansi ".

     

    Le support plaques émaillées, est souvent hors de prix si l'état le justifie.

    Mais il y a du plaisir à les voir.

    La potasse exploitée à 800 m de profondeur autour de Mulhouse, jusque vers 2004, je crois.

    Et à 800 m de profondeur, il y fait très très chaud pour les ouvriers.

    Je vous souhaite d'avoir trouvé une bonne stratégie pour lutter contre les températures extrêmes du moment.

    Sur Strasbourg ce matin, il y a de l'air.

    Partager via Gmail Pin It

    36 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique